Les Homonculus, êtres nés des péchés capitaux luttent encore et encore contre l'armée et ses alchimistes d'état.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mission dans la ville enneigée

Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Mustang

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 23
Localisation : A Central

MessageSujet: La mission dans la ville enneigée   Dim 4 Avr - 21:31

Roy était dans le train pour Briggs.Et pourquoi il avait combattu pour ça d'abord?!Il n'aurait eut qu'à faire jouer ses fonctions et il aurait déléguer cela à Ed sans problèmes.Il devait apprendre à réfléchir,ça lui serait utile des fois...Et un des pires points (car la liste était longue) c'était le fait qu'il allait voir Olivia.*Ça va être l'horreur...*pensa Mustang.

Bon,il y avait quand même un point positif:il serait accompagné par un de ses subordonnés qui aurait dut être loin de lui,et c'était quand même un sacré point positif ça.Et maintenant qu'il y pensé,il reverrait un autre de ses subordonné mais il,ne pourra surement pas faire un plan pour les emmener loin de cette satané contrée toute blanche.

_Alors Havoc,t'en penses quoi de cette mission? demanda le colonel d'un air quelque peu blasé.

Jean Havoc n'était pas son plus proche subordonné mais c'était quand même avec lui qu'il avait réussi à vaincre Lust et ça le mettait en avant par rapport à ses camarades.Qui plus est,si jamais Jean réussissait à faire une conquète amoureuse et que Roy n'avait personne,il pourrait toujours lui voler...Oui,c'était une idée intéressante.

Le train avançait plutôt vite au goût de Roy qui ne voulait pas arrivait à Briggs.Il préférerait même avoir un accident que ça.Un accident...Et pourquoi ne le provoquerait-il pas après tout?Non,il se devrait surement allait à pieds jusqu'à Briggs et ça c'était hors de question.Il relut cette lettre qui détruisait tout ses espoirs:


Cher Colonel Mustang,

je vous envoie cette lettre pour vous signaler qu'il faut partir en opération dans le nord.Ils vont avoir des attaques bientôt.De plus,cela vous permettra de connaître les nouvelles tactiques de Briggs,car vous êtes envoyé là-bas.

En espérant que vous accepterez,sinon vous pouvez déléguer cela au Fullmetal Alchemist,Edward Elric.

Solennellement,
King Bradley

Tss,et c'était quoi cet ordre de mission?Qui va les attaquer déjà?Le Führer pourrait être plus précis quand même,ce serait une des choses que devrait penser à faire Roy lorsqu'il aurait pris sa place.Ah...Oui,quand il sera à la place de Bradley,ses rêves seront réalisés et il commanderas toute l'armée.Toujours était-il qu'il restait une bonne demi-heure avant l'arrivée du train et que Roy ne savait que faire de ce temps.Il regardait le paysage défilé à toute allure et vit alors qu'il était proche de Briggs:il neigeait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Havoc

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 26
Localisation : Dans un bureau poussiéreux de Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Dim 4 Avr - 21:53

Assis dans le train face au colonel Mustang, Jean Havoc regardait le paysage d'un air absent, une cigarette au lèvres. Il avait envie de dormir, le train cahotant le berçait et il ne tarda pas à dodeliner de la tête. Il ferma les paupières avec lassitude. Un filet de bave commençait à couler sur son menton, quand une voix masculine le réveilla brusquement:

_Alors Havoc,t'en penses quoi de cette mission?

Havoc sursauta et essuya la salive par réflexe. Un peu bougon à cause du réveil brutal, il marmonna une réponse :


- Bof, vous savez, je préfère ne pas y penser, mon colonel...

Et pouf ! Sa tête retomba en arrière. Mais cette fois ci, il n'avait plus envie de dormir. Parce que malheureusement, il pensait à la mission. Aller à Briggs... Le rempart le plus sûr d'Amestris, réputé pour sa rudesse et sa loi impitoyable : la loi du plus fort. Une chose était certaine : Jean ne se sentait pas de taille pour vivre dans ces terres hostiles... Il se demanda si le colonel le pouvait. Après tout, il suffisait d'une bonne avalanche pour rendre ses gants inutilisables... D'un autre côté, Mustang arrivait à peu près à tenir tête au général de brigade Armstrong, si du moins la chose reste possible. Jean n'avait vu Olivia Armstrong que de loin, mais il avait entendu ses échanges très musclés avec le colonel. Pas vraiment féminine, malgré sa forte poitrine...
Mais surtout, Havoc n'avait vraiment pas envie d'être initié aux tactiques de Briggs. Il avait l'impression de se trouver dans un traquenard. Et ça, ça l'énervait.

Au moins, il se sentait en sûreté avec le colonel (c'est quand même lui qui l'a sauvé des attaques de Lust, ce genre de choses ne s'oublient pas !). Malgré tout, il aurait bien aimé que le lieutenant Hawkeye les accompagne, mais elle devait rester à Central.

Jean contempla le paysage enneigé qui défilait à toute vitesse. Havoc détestait la chaleur, mais tout ce froid, c'était vraiment abusé... Il avait intérêt à s'y habituer très vite. Car Dieu seul (et le Führer) sait combien de temps Mustang et lui allaient devoir rester dans cet enfer de glace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 23
Localisation : A Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Dim 4 Avr - 22:29

- Bof, vous savez, je préfère ne pas y penser, mon colonel...

Ça n'étonnait pas Roy,lui non plus ne préférait pas y pensait,ça le désolait grandement.Et pourtant,il devrait faire face...Ah la la,que la vie de colonel était dur.Au moins,il n'aurait surement pas à se battre,puisque Briggs devait être prévenu qu'il venait mais si ce n'était pas le cas...Non,il ne fallait pas penser au cas échéant,ça n'arrivera pas!

Jean n'avait pas l'air très rassuré,Mustang lui aurait-il donc fait pensé à la mission avec sa question?En tout cas,le colonel lui n'y pensais pas et ne voulait pas y penser non plus.Déjà que le simple fait du voyage le tracassait,il ne devait pas s'ennuyer avec d'autres détails insignifiants...même si ils n'étaient pas si insignifiants ces détails.

Il regardait par la fenêtre et trouvait,malgré ce qu'il annonçait,le paysage plutôt joli avec cette neige qui tombait drue.Havoc lui somnolait,la tête en arrière mais avec la question du colonel,il ne devait pas pouvoir se rendormir.Donc les 2 militaires pourraient se taper la causette un peu?Pas vraiment,tout du moins Roy n'en avait pas très envie maintenant,à moins qu'il ne trouve un sujet intéressant mais rien ne lui venait en tête.


_T'es déjà allé à Briggs auparavant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Havoc

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 26
Localisation : Dans un bureau poussiéreux de Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Jeu 8 Avr - 22:33

Havoc n'eut même pas le temps de se rendormir que le colonel lui reposait une question :

_T'es déjà allé à Briggs auparavant?

S'il était déjà allé à Briggs ?!


- Nan, et c'est bien ça le problème...

*Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre !* pensa-t-il avec amertume.

Ca le rendait de plus en plus nerveux. Il écrasa son mégot dans un cendrier et alluma une autre cigarette, en dépit du froncement de nez de son supérieur. Pour couronner le tout, et histoire de bien déprimer Havoc, une voix féminine s'éleva du mégaphone du train pour annoncer :


- Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, dans une heure nous arriverons à la gare de Barrockstadt, en terre de Briggs. Nous vous recommandons de vous habiller plus chaudement, et nous vous souhaitons une agréable fin de voyage !

BOUM ! Les têtes de Jean et Roy heurtèrent en même temps la table devant eux. C'est beau, la motivation... Ils étaient tous les deux au bord de la crise d'angoisse. Havoc commença à geindre:

- Colonel... Vous savez, on a eu beaucoup de différents, vous me faisiez faire des heures sup' et vous me piquiez mes nanas, mais... Au fond, tout au fond, je crois que je vous aimais bien... Adieu, monde cruel...

Le colonel essayait de le remotiver, mais il était évident qu'il ne croyait pas lui-même ce qu'il disait. Havoc reprit :

- Bah, après tout, ce ne sera jamais qu'un long et pénible moment à passer, vous savez !

Jean jeta un coup d'oeil discret à la montre gousset du colonel, ouverte et posée en évidence sur la table. Plus qu'une heure avant l'arrivée à Briggs... Maintenant, il comprenait ce que devaient ressentir les condamnés à mort, une heure avant le châtiment ultime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 23
Localisation : A Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Jeu 8 Avr - 23:49

- Nan, et c'est bien ça le problème...

Havoc était extrêmement nerveux,à peine avait-il éteint sa cigarette qu'il s'en alluma une autre.Roy n'aimait pas trop la cigarette mais bon,il comprenait la tension ressentit par son subordonné.Soudain,une voix égaya l'attention du colonel,une voix féminine comme il les aimait mais ce qu'elle annonça,ça il l'aima moins...

- Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, dans une heure nous arriverons à la gare de Barrockstadt, en terre de Briggs. Nous vous recommandons de vous habiller plus chaudement, et nous vous souhaitons une agréable fin de voyage !

Un grand "BOUM" se fit entendre lorsque les têtes des deux militaires percutèrent la table.Le colonel commença à vraiment s'inquiéter,il ne voulait pas arriver aussi vite là-bas!En même temps il s'ennuyait dans le train mais bon,il préférait cela à Olivia...Un frisson le parcouru lorsqu'il pensa à cette militaire,un frisson de terreur.Jean commença à geindre,apparemment lui aussi avait peur,mais de l'inconnu pour son cas.

- Colonel... Vous savez, on a eu beaucoup de différents, vous me faisiez faire des heures sup' et vous me piquiez mes nanas, mais... Au fond, tout au fond, je crois que je vous aimais bien... Adieu, monde cruel...

_Moi aussi je t'aimes bien,te filer des heures sup' c'était un peu la preuve de mon affection,dit Roy avec un grand sourire un poil sadique.J'aimais beaucoup tes nanas aussi,dit-il cette fois en éclatant de rire.

Voyant que Havoc commençait à vraiment angoisser,Roy redevint sérieux et lui dit:

_Mais ne t'inquiètes pas,c'est pas l'enfer là-bas,y a de la neige partout et non des flammes.Et puis je vais te dire le point positif...Avec le froid,la peau des femmes est toute douce,fit-il avec un clin d'œil.

Mais le subordonné n'eut qu'un léger sourire face à cette blague avant de redevenir un peu plus optimiste avec son:

- Bah, après tout, ce ne sera jamais qu'un long et pénible moment à passer, vous savez !

Il jeta ensuite un coup d'œil furtif à la montre de Roy avant de retourner se torturer dans ses pensées surement monstrueuse.Mustang lui,s'endormit doucement...tout doucement...Pour se faire secouer par Havoc pour le réveiller:ils étaient arrivés,et ça se sentait...Roy sortit un manteau de ses affaires et le mis pour ne pas attraper froid en sortant.

_En espérant que vous avez apprécié le voyage et que vous reviendrez bientôt.

*C'est ça,à bientôt...*Pensa le colonel en grognant un peu avant de sortir.

_Bon...Bonne chance Havoc! lâcha-t-il,un peu énervé de s'être fait réveillé brutalement,mais heureux de sa présence.

Ils sortirent alors et Roy sentit le froid s'insinuer en lui à travers son manteau et tous ses vêtements.Olivia n'était pas en vu?Tant mieux!Un militaire les attendait,très chaudement habillé lui.

_Je viens pour vous mener à la forteresse militaire de Briggs,je vous prie de me suivre.

Il se mit en marche et les 2 pauvres militaires le suivirent,bravant le froid et la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Havoc

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 26
Localisation : Dans un bureau poussiéreux de Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Ven 16 Avr - 22:08

Havoc entendit un ronronnement suspect du côté du colonel. Il se désintéressa de la fenêtre quelques instants et surprit Mustang en pleine séance de ronflements intempestifs. Pas bien forts, mais intempestifs, étant donné la situation.

*Comment il a fait pour s'endormir si vite ?!* s'étonna Jean.

Il passa le reste du trajet en train à réciter ses tables de multiplication (il paraît que le temps passe moins vite quand on fait cet exercice très intellectuel), mais la voix sensuelle annonça bientôt :

- Barrockstadt, ici Barrockstadt ! Vous êtes arrivés à Barrockstadt !


*Bon ! Quand faut y aller, faut y aller...*

Il se leva pour descendre leurs bagages. Il remarqua alors que le colonel dormait toujours.

*Ca m'ennuye de le réveiller, mais ça m'ennuyerait encore plus de le laisser repartir avec le train...*

Il fut tenté de réveiller le colonel en lui pinçant le nez, mais il s'en abstint en se souvenant de la réaction de Mustang la dernière fois qu'il avait essayé de le réveiller ainsi. Il opta donc pour la technique "je te secoue comme un prunier". Le colonel se réveilla avec un frisson et fouilla dans son sac pour en sortir un gros manteau. Sentant lui aussi le froid lui donner la chair de poule, Havoc en fit autant. Ils descendirent tous les deux du train, et la première chose que dit Mustang fut :

_Bon...Bonne chance Havoc!

- C'est censé me rassurer, colonel ? Ne vous inquiétez pas, si un ours essaye de vous bouffer, je vous soutiendrais moralement derrière vous !

*Avec un bon fusil...*, pensa-t-il.

Havoc repéra un grand type engoncé dans une énorme doudoune bien chaude.

_Je viens pour vous mener à la forteresse militaire de Briggs,je vous prie de me suivre.

Jean et Roy s'échangèrent un bref coup d'oeil et suivirent le militaire. La cigarette d'Havoc s'éteignit à cause du vent glacial et de la neige qui tombait à gros flocons. Grelottant dans le froid qui lui mordait la peau, le sous-lieutenant essaya de faire un peu de conversation :

- Euh... Il y a beaucoup de soldats, à la forteresse ?

Il se prit un vent phénoménal (sans vouloir faire de mauvais jeu de mots).

*Eh ben ! Pas très causant, le bonhomme. Je sens que ça va être chouette, comme mission...*

Après une longue lutte contre les bourrasques qu'ils se prennaient en pleine figure, Havoc commença à distinguer une masse sombre au milieu de la mer de neige. Peu à peu, des remparts se dessinèrent, ainsi que d'imposantes tours noires. Estomaqué par la taille de la forteresse, Jean pila net.

- Wahou. Au moins, ça répond à ma question : ce doit être une vraie fourmillière, ici ! Franchement, colonel, c'est quoi cet endroit ?!

- Magnez-vous le train ! Le général de brigade n'aime pas attendre ! hurla leur guide.

Jean se remit immédiatement à marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 23
Localisation : A Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Ven 30 Avr - 22:59

- C'est censé me rassurer, colonel ? Ne vous inquiétez pas, si un ours essaye de vous bouffer, je vous soutiendrais moralement derrière vous !

L'homme qui accompagnait les 2 militaires aurait put être cet ours...Le froid était intense attaquait les poumons de Roy et le vent cinglant son visage ne faisait qu'accentuer cette sensation désagréable...

- Euh... Il y a beaucoup de soldats, à la forteresse ? dit Havoc,qui frissonnait.

A part le bruit du vent glacial,il n'y eut aucune réponse à cette question.Ils continuèrent donc à braver la tempête de neige qui était en permanence présente dans cette région et ils finirent par apercevoir des contours plutôt imposant...Et encore,c'était un euphémisme...Havoc s'arrêta net tellement il était sidéré et dit même:

- Wahou. Au moins, ça répond à ma question : ce doit être une vraie fourmilière, ici ! Franchement, colonel, c'est quoi cet endroit ?!

- Magnez-vous le train ! Le général de brigade n'aime pas attendre ! hurla leur guide.

Jean se remit en route immédiatement tandis que Roy lui ne s'était pas arrêter,même pas à l'évocation de la sœur d'Alex Louis Armstrong,bien qu'il eut un frisson encore pire que ce que le vent pouvait provoquer.

Ils étaient donc tout proche de Briggs et surtout,de sa forteresse.L'édifice dévoilait peu à peu ses traits brouillés,et Jean n'en fut que plus impressionné à chaque pas.Mais malgré le peu de distance qui les séparait et même lorsqu'il furent à l'entrée ils n'arrivaient pas à distinguer clairement les traits à cause de la tempête de neige.Ils suivirent donc le militaire qui les avait déjà guidé jusque là et arrivèrent dans une salle de réunion plutôt spacieuse et pourtant il n'y avait qu'une seule personne.Celle-ci suffisait cependant à emplir Roy d'une douce terreur:Olivia Armstrong.

_Bonjour Général de Brigade Armstrong! dit Mustang d'une voix ne laissant point transparaître sa peur.

Olivia leva les yeux et lança ce qui sembla pour l'alchimiste de Feu un regard noir.

_Tiens,un pseudo-colonel...Alors comme ça,on t'a envoyé dans mon antre?Les ours n'ont peur de rien décidément...Et que me vaux cette l'honneur de cette "charmante" visite?

_Eh bien...Le Führer voulait que je vous aide car il va bientôt y avoir des attaques il paraît.

Mustang ne dévoila pas qu'il était aussi venu espionner leurs manœuvres pour pouvoir les battre plus facilement la prochaine fois que le Nord et Central s'affronteraient.Le général de Brigade fronça les sourcils.Avait-elle devinait qu'il y avait anguille sous roche?Le colonel pensait bien que oui,mais espérait fort que non...

Hors RP:désolé du temps de réponse,j'arrivais pas à m'y mettre =x et c'est bien les Ours de Central et les Loups de Briggs ou l'inverse?^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Havoc

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 26
Localisation : Dans un bureau poussiéreux de Central

MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   Lun 3 Mai - 17:19

Chaque pas rapprochait Roy, Jean et le colosse de la formidable forteresse de Briggs. Les murs étaient si imposants et la neige si opaque qu’il était difficile de vraiment distinguer le fort. On pouvait presque croire que les murs étaient sans limite et qu’ils se confondaient avec le ciel d’un blanc immaculé. Du blanc partout. C’en était aveuglant.

Une fois le choc passé, Havoc reprit son expression blasée habituelle. Mais il ne fallait pas s’y tromper : intérieurement, il était plus qu’impressionné. La forteresse de Briggs méritait bien sa réputation. Le groupe franchit une porte très lourde, très moche, mais surtout très résistante. La porte se referma derrière eux avec un énorme bruit sourd. Jean en sentit le sol trembler. Il jeta un coup d’œil au colonel qui était très calme, du moins extérieurement parlant. Qui sait ce qui pouvait bien se passer dans la tête de son supérieur… Le sous-lieutenant décida de faire de même, et surtout, de ne pas parler sauf si on lui posait une question. Compte tenu de sa langue bien pendue et de sa propension à dire franchement ce qu’il pense, ça n’allait pas être facile. Mais bon, il y a des circonstances dans lesquelles il vaut mieux se tenir à carreau.
Après un dédale de couloirs identiques et froids, leur guide les mena jusqu’à une grande salle dans laquelle était assise une femme blonde à l’air pas commode.


*Bon sang ! Ce doit être le général de brigade Armstrong ! pensa Havoc avec un frisson dans le dos. Elle ressemble un peu à sa petite sœur Catherine…Argh ! Pourvu qu’elle sache pas que c’est moi qui me suis pris un râteau phénoménal de sa sœur, ou j’aurais l’air con...*


- Bonjour Général de Brigade Armstrong! dit Mustang d'une voix incroyablement détendue, quoique Jean remarqua une gouttelette de sueur sur la tempe du colonel. Et ce malgré le froid glacial. Très fort…


- Tiens, un pseudo-colonel...Alors comme ça, on t'a envoyé dans mon antre? Les ours n'ont peur de rien décidément...Et que me vaut cette l'honneur de cette "charmante" visite?

Ouh…On dirait qu’ils n’ont vraiment pas de bons rapports, ces deux là… Havoc se dit que Mustang avait vraiment le don de se faire des ennemis dangereux.

- Eh bien...Le Führer voulait que je vous aide car il va bientôt y avoir des attaques il paraît.

Olivia Armstrong fronça les sourcils d’un air pour le moins suspicieux. Havoc sentit également la sueur perler au coin de sa tempe en voyant le regard de tueuse que lançait le général de brigade aux deux clampins en face d’elle. Techniquement, Mustang n’avait pas menti… Mais il n’avait pas tout dit non plus ! Finalement, la jeune femme se leva avec humeur.

- J’ai pas le temps de jouer les nounous ! Et je n’ai pas besoin de bouches inutiles non plus ! Alors vous avez intérêt à mettre la main à la pâte, vous deux ! De l’aide… Comme si Briggs avait besoin de l’aide de Central ! Peuh ! Et puis, comme renforts, on a déjà vu mieux qu’une espèce de préadolescent pyromane et une grande asperge décoiffée !!!

Mustang et Havoc se regardèrent sans oser répliquer. De toute façon, elle ne leur en laissa pas le temps :

Vous irez dans un des dortoirs inoccupés de l’aile est, c’est celle qui est la plus exposée aux attaques. Je vous préviens, on s’y caille. Mais bon, si vous n’êtes pas des mauviettes, ce qui n’est pas dit, vous vous y ferez. Mon second Miles vous donnera les tâches à faire pour vous occuper un peu. A propos, toi, t’es pas alchimiste, j’espère ?

Havoc se rendit compte que c’était à lui qu’elle parlait quand il sentit le coude de Mustang lui rentrer dans les côtes sans la moindre délicatesse.

- Ah ! Euh… Non…

- Quelle spécialité ? demanda-t-elle d’un ton brusque.

- Les armes à feu… Je suis sniper…

- Ah ! Ben ça, au moins, c’est un petit peu utile ! Rien à voir avec cette idiotie d’alchimie…

Olivia lança un regard appuyé au colonel qui tenta de protester. Mais il fut vite coupé par la femme :

- A propos d’alchimie : si tu fais fondre le moindre morceau de glace instable avec ton « feu », je te jure que je te renverrais à Central à coups de pied dans les fesses. Compris ?

Ca a le mérite d’être clair…

Sur signe d’Olivia, un homme au teint mat portant des lunettes teintées s’approcha des deux militaires. Il s’agissait du fameux Miles, qui allait leur donner leurs attributions et l’emplacement des dortoirs. Havoc le sentait plutôt mal…
... Et il avait raison. Première mission : enduire de produit anti-rouille les nouveaux automails et matériaux en fer. Ca allait être difficile d'espionner leur aptitude au combat dans ces conditions.








Hors RP : Pas de problème, prends le temps qu'il te faut pour écrire ! Et j'ai vérifié, c'est bien les loups de Briggs qui sautent à la gorge des ours de Central.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mission dans la ville enneigée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mission dans la ville enneigée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» *Tiens.. Qui est là?Ma tante Charlotte! Euh non.. Day-Hayate
» Un sport que j'adore ... le Kronum
» Jeu de la forêt
» [Ordre] Escorte Royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fullmetal Alchemist - Homonculus's return :: 
Monde de fma !!
 :: 
La chaîne montagneuse de Briggs
-
Sauter vers: